Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imagine sur Niel

par Nell' 23 Août 2014, 14:43 imagines and fictions

- Marie ! Ouhouh Marie ! cria ton meilleur ami Niel en te soulevant du sol pour te faire tournoyer dans les airs .
- Ahahah ! Aller lâche moi idiot ! On pourrait nous voir ensemble .
Une fois parterre tu allas récupérer ton sac qui avait atterri au sol. Puis tu te recoiffas et vis ton ami en train de bouder.
- Allez fait pas cette tête tu sais bien que ça ne me plait pas de devoir faire semblant de ne pas être ami avec toi mais tu as vu comment agissent tes fan et celles des autres membres du groupe. Alors désolé mais moi je tiens à ma vie. Conclus tu en ébouriffant les cheveux de Niel.
- Je sais ... souffla ce dernier. Tu viens toujours avec nous ce week end ?
- Oui bien sur ! A Vendredi soir ! dis tu en te dirigeant vers l'entrée de ton lycée. quand soudain Niel t'enlaça et déposa un rapide baisé au coin de tes lèvres avant de s'enfuir comme un voleur retrouver ces amis.
Ce geste te surpris mais tu n'y fit pas plus attention, Niel pouvait être très attentionné des fois.
* Le vendredi soir *
- Marie ! Les garçons sont arrivés ma puce ! te dit ta mère depuis la cuisine. Tu te regardas alors une dernière fois dans le miroir avant de descendre ta valise dans l'entrée de ta maison.
- Que tu es jolie ma fille ! C'est pour Niel que tu t'es habillé comme ça ? Tu demandas ton père sur un ton enfantin.
- Papa !!! crias tu en rougissant.
- Ahah ! Tu connais ton père ma puce il est beaucoup trop curieux. Intervient ta mère. Tu nous appelles des que tu arrives et couvre toi bien il fait froid à cette heure ci.
- Mais oui maman ne t'inquiètes pas ! Bisous je vous aime ! Hurlas tu en sortant de la maison pour rejoindre les garçons qui t'attendaient devant un van empreinté à leur agence.
- Prête pour un week end de folie Princesse ? te demanda L.joe et venant t'enlacer.
- Oh que oui !!
Puis tu dis bonjour à ton les garçons avant de monter en voiture. Le trajet se passa dans la bonne humeur. Entre CAP et L.joe tu ne pouvait que rigoler à leur bêtises. Tandis que Niel et Changjo se relayaient pour conduire et que Ricky dormait sur les genoux de Cheonji à l'arrière car il était malade en voiture. Au bout de 2 heures vous fûtes arrivé à la maison que les parents de Changjo vous avez prêté pour le week end. Une fois que la distribution des chambre fut faite et que vous eûtes finit de défaire vos valises, Ricky frappa à ta porte et passa sa tête de chien battue à travers l'entrebâillement de celle ci.
- Oula toi tu as quelque chose à me demander ! dis tu en rigolant.
- Eh bah en fait le frigo est plein mais ... reprit il timidement .
- C'est oui ! Je vais vous faire à manger !
- YES !!! Merci merci !!! tu es notre sauveuse. Hurla-t-il en t'enlaçant. C'est alors que CAP et Niel rentrèrent dans ta chambre alertés par le bruit. Tu leur fit alors comprendre que Ricky était en train de t'étrangler en murmurant le mot : S.O.S.
- Hum hum ... Ricky si tu l'as tue maintenant elle ne pourra pas cuisiner tu sais. Intervient CAP en rigolant. Sur ceux ce dernier te lâchas en t'excusant et tu pus commencer à faire le repas qui fut avaler par ses adorables goinfres en un temps record. Ainsi tu pus faire la vaisselle tôt afin que vous puissiez sortir le soir. Une fois cela fini tu remontas dans ta chambre afin de te changer. Au bout d'une heure ta chambre était un vrai chantier avec des vêtements et chaussures dans tout les coins. Mais tu étais fière de toi car ta tenue composé d'une robe d'été blanche à fleur , d'une paire de compensés blanc ainsi qu'un grand châle rose, te mettait parfaitement en valeur. Tu finissais juste de te maquiller quand Niel vient frapper à ta chambre.
- Je peux rentre ?
- Oui bien sur ! répondis tu.
Une fois qu'il fut rentré dans ta chambre il se stoppa net en laissant la porte ouverte ce qui t'inquiétas.
- Qu'est ce qu'il y a ? Demandas tu te rendant compte qu'en fait il te dévisageait.
- Oh rien c'est juste que tu es magnifique ! soufflas-t-il.
- Ahah merci ! C'est gentil. Je suis prête on y va ?
- Oui madame. Répondit-il en te tendant son bras que ton accepta dans un sourire.
La soirée à laquelle vous alliez se déroulait à trois de la maison, chez des amis de Changjo et Cheonji. Durant tout le trajet les garçons ne cessèrent de te complimenter ce qui te fit rougir toujours plus. Désormais malgré ton maquillage tu devait ressembler à une vraie tomate. Heureusement vous étiez enfin arriver devant la maison ou se déroulait la soirée et tu pus retrouver une couleur normale.
- Changjo ! cria un jeune homme en venant se jeter sur ce dernier qui rigola. Tu nous a manquer mon vieux !
- Vous aussi ! Alors je te présente ...
- Pas la peine on les connait tous vous êtes célèbres dans toutes la Corée! Salut les gars ! Oh " che Bella " ! dit il soudain en te voyant. Par contre cette charmante jeune femme je ne pense pas la connaitre !
- C'est Marie une amie , expliqua L.joe.
- Décidément tu es toujours aussi dragueur Kim. rigola Cheonji.
Après les présentations faites vous rentrent, la fête battait déjà son plein. Et tu voulu aller danser alors Niel t'accompagna. Vous dansèrent ensemble durant une bonne heure avant que Kim l'amide Changjo t'invite à danser ce qui ne plut pas à Niel mais voyant que ce soir tu voulais t'amuser il te laissa à contre cœur danser avec. effectivement tu t'amusais tellement que c'est seulement au de plus de une heure que tu remarquas l'absence de Niel. Tu décida alors de partir à sa recherche et finis par le trouver seul sur le balcon.
- Qu'est ce que tu fais la tout seul ?
- Oh tu es la ? Tu ne danse plus avec KIM ? demanda-t-il en insistant sur le prénom de ce dernier. Cette réaction tu fis rire.
- Dit donc toi tu ne me ferrais pas une crise de jalousie quand même ?
- Moi ... mais non ! mentit il avec du mal.
- Niel je ne suis plus une petite fille qu'il faut protéger alors n'essaye pas de jouer les pères avec moi ! Répliquas tu légèrement énervé.
- Par ce que tu crois que j'ai envie d'être un père pour toi ? Hurla soudain ce dernier.
- Alors qu'est ce qu'il y a ? Hurlas tu encore plus fort.
A cette question Niel ne pu se retenir d'avantage et t'embrassa sans retenu. Tu ne pu répondre à son baiser tellement tu fus surprise de son geste. Au bout de quelques secondes il sans rendit compte et libéras enfin tes lèvres avant de s'enfuir en rentrant dans la maison te laissant seule sur le balcon avec encore la tiédeur de ses lèvres sur les tiennes.
* Le lendemain matin *
Suite au baiser d'hier tu n'avais pu dormir de la nuit et tu t'étais levé tôt le matin pour préparer le petit déjeuner. Ta décision sur la situation restait toujours en suspend certes tu savais que tu aimais Niel et ceux depuis déjà quelques temps mais son comportement avait été tellement soudain que cela tu perturbait. Et tu te demandais si ce sentiments eux été réels. Toutes ces questions te préoccupèrent tellement que tu ne te rendis pas compte que tu avais déjà cassé un douzaine d'œufs pour préparer une omelette.
- Tu sais si c'est moi ta cible je te conseille d'arrêt de traumatiser ces œufs car la je crois que le bol va déborder. Intervient Niel en te faisant sursauter et revenir à la réalité.
C'est alors que tu remarquas dans quel état tu avais mis le petit déjeuner des garçons. Honteuse tu nettoya le plan de travail et te reconcentras sur le fait de faire quelque chose de mangeable.
- Tu ne souhaites plus me parler ? continua Niel avec un air amusé.
- En effet ! répondu tu sèchement.
- Que tu crois que je t'ai embrassé pour plaisanter ?
- Eh bien ... tu ne le temps de continuer ta phrase que Niel te coupas dans ton élan en te retournant vers lui pour t'enlacer.
- Je t'aime Marie ! Et c'est sincère. Chuchota-t-il à ton oreille.
Tu étais tellement heureuse d'entre enfin ces paroles sortir de sa bouche que tu l'enlaça à ton tour et l'embrassa par surprise. Au début il ne réagit pas trop choqué par ton geste mais il en fut tellement heureux qu'il te rendit ton baiser en l'approfondissant en un baiser plus fougueux. C'est à ce moment que les autres membres du groupe débarquèrent en vous sifflant. Ce qui vous fit rire de bon cœur.
- Marie je crois que désormais tu ne nous quitteras plus . Te dit l.jeo dans un clin d'œil.
- Ahahahah , en effet ! Et cela me fait extrêmement plaisir.
- De toute façon je ne te lâcherais plus jamais maintenant. Intervient Niel en resserrant son étreinte. Tu es à moi désormais et pour toujours.

Imagine sur Niel

commentaires

Haut de page